article_piege_intuition_introduction
}
Temps de lecture : 7 minutes

« Je l’avais senti, j’aurais dû m’écouter ! », « Je l’ai juste aperçu, mais je sens que c’est quelqu’un de fiable », « J’ai l’impression que je ne dois pas passer par là aujourd’hui »…

Nous avons tous connu ces moments de fulgurance, où la voie à suivre nous paraît évidente… sans qu’on puisse expliquer pourquoi.

Dans ce deuxième article d’une série de 3 dédiés à l’intuition, vous apprendrez à détecter les fausses intuitions afin de ne pas vous laisser berner par de subtiles illusions. Et vous découvrirez pourquoi certains d’entre nous n’entendent pas leur intuition, en identifiant les ennemis de l’intuition. Quels sont les pièges de l’esprit qui nuisent à notre intuition ?

alarm 2 icon
Inscrivez-vous et vous serez prévenu.e quand l’article “Comment développer votre intuition ?” sera publié.

Cette article fait parti d’une trilogie sur l’intuition à découvrir dans notre magazine en ligne :

ARTICLE 1 – Faculté subtile ou compétence neurologique, qu’est-ce que l’intuition ?

ARTICLE 2 – Manque d’intuition et fausse intuition, les pièges du mental et de l’inconscient

ARTICLE 3 – Comment développer votre intuition, quelques clés pour entendre votre petite voix intérieure

LES 3 GRANDS ENNEMIS DE L’INTUITION

Vous pensez manquer d’intuition ? Pas d’inquiétude, vous n’êtes pas seul.e dans ce cas, et il y a des solutions pour mieux entendre cette petite voix qui, malgré ce que vous pensez peut-être, est bien là ! C’est juste que vous ne lui laissez pas assez de place, vous ne l’entendez pas, ou tout simplement… vous ne l’écoutez pas ! Dans le 1er article de cette série, nous avons exploré ce qu’est l’intuition des points de vue de l’épanouissement personnel ou de la science, maintenant voici les 3 causes les plus courantes de l’incapacité à entendre son intuition, 3 états d’esprit qui bloquent notre accès aux murmures et aux richesses de notre sagesse intérieure.

Le mental n’aime pas beaucoup l’intuition, car elle possède, de son point de vue, un grave défaut : elle dit la vérité.

André Charbonnier

L’agitation

Nous l’avons vu, même si elle apparaît parfois comme une puissante injonction interne, l’intuition se manifeste le plus souvent de façon très subtile. Et comment entendre ce chuchotement intérieur, ou un délicat ressenti corporel, si l’on est sans cesse dans l’action et la réaction, le mental à plein régime et l’esprit embrumé dans nos ruminations ?

piege_intuition_1
piege_intuition_2

Le manque de confiance en soi

De nombreuses personnes pensent manquer d’intuition, alors qu’en réalité elles ne se font pas suffisamment confiance pour prêter attention aux signaux de leur guide intérieur. Vous vous avez un léger mal de tête à chaque fois que vous allez à tel endroit, mais vous n’en faites pas cas… Vous vous sentez subitement abattu.e au moment de voir tel ami, mais vous mettez systématiquement ça sur le compte de la fatigue… Vous vous dites « ça, je le sens pas… », mais vous le faîtes quand-même… Souvent, le manque de confiance en soi va de pair avec l’incapacité à écouter à ses ressentis, et donc son intuition. On se dit que nos messages intérieurs n’ont aucun sens particulier et ne peuvent pas être utiles… Et puis, comment faire face au jugement des autres, ne pas passer pour un illuminé… Les conventions sociales ne valorisent pas vraiment l’intuition ! Il faut un peu d’assurance pour suivre son propre chemin sans s’autocensurer. Parce qu’il ne suffit pas d’avoir de l’intuition, encore faut-il lui accorder de la valeur ! Et cela passe forcément par s’accorder d’abord de la valeur à soi-même

L’hyper-rationalisme


C’est la raison n°1 du prétendu « manque d’intuition » !
Certaines personnalités, dont nous avons parlé dans notre 1er article, ont un mode de perception du monde presque uniquement basé sur le raisonnement logique. C’est d’ailleurs le type d’appréhension du monde qui est le plus valorisé dans la société occidentale. Parfois dotées d’une intelligence rationnelle brillante, ces personnes souffrent la plupart du temps d’une vraie difficulté à détendre leur esprit, et donc à accepter de laisser l’intuition s’exprimer en eux. Tout ce qui leur semble irrationnel les rebute, et leur juge intérieur n’est jamais au repos. L’accès à l’intuition leur demandera un vrai travail de lâcher-prise ; sensation qu’ils détestent bien souvent, étant habitués à rester à 100% dans le mental et dans une attitude de contrôle excessif. Rejeter tout le reste est alors la solution la plus simple. L’hyper-rationalisme est presque toujours lié à une peur inconsciente de l’inconnu ; comme si accepter un peu d’inexplicable dans notre vie allait remettre en question notre sécurité psychique, et au final l’intégralité de notre existence. On préfère rester dans un monde bien défini, où tout est rationnel et scientifique, une zone de confort qui nous rassure, mais nous prive de bien des expériences, et surtout entrave notre évolution dans de nombreux domaines. Mais, bonne nouvelle : comme (presque) tout, le lâcher-prise s’apprend, et l’intuition se développe !

piege_intuition_3

CHERCHEZ L’INTRUS : L’ILLUSION DES FAUSSES INTUITIONS

Est-ce que toutes nos impressions et ressentis inexpliqués sont des messages de notre intuition ? La réponse est claire : non. Notre inconscient nous envoie bien d’autres informations que nous ne comprenons pas, et qu’il est bénéfique de repérer et d’analyser pour une vie plus consciente, et donc plus épanouissante. Voici 4 types de manifestations de l’inconscient qui peuvent être confondues avec l’intuition, et surtout, comment les reconnaître.

Nos intuitions peuvent être l’expression de nos espoirs, de nos craintes, de notre amertume, de nos attentes, de nos souhaits.

Jiddu Krishnamurti

Nos peurs

Parfois, ce que nous identifions comme nos intuitions d’avertissement, ou pressentiments négatifs, n’est en réalité que l’expression de nos peurs. Comment les différencier ? La peur est une émotion, ce qui n’est pas le cas de l’intuition. La peur se nourrit de la projection pessimiste dans le futur d’une expérience passée ou imaginaire. On anticipe l’avenir en y déversant des émotions négatives, on se sent bloqué.e, notre champ des possibles se restreint. L’intuition est à l’opposé : même si elle nous déconseille de faire quelque chose, elle apparaît dans l’instant présent, comme sortie de nulle part. L’intuition n’imagine ni ne projette rien, et elle ne s’explique pas. Elle est simplement là, comme une conviction paisible dans un esprit clair. Notre champ des possibles s’élargit !

piege_intuition_4
PAR EXEMPLE : admettons que vous « sentez » que vous ne devez surtout pas accepter telle proposition. Si c’est votre peur qui parle, vous sentez une sorte de panique interne, et une légère (ou forte !) confusion dans votre esprit. Vous vous sentez décentré.e, déstabilisé.e par l’anxiété. Si c’est l’intuition qui se manifeste, vous vous sentez calme à l’intérieur, comme si une part de vous, stable et sage, vous disait juste que ce n’est pas une bonne idée, et qu’une idée meilleure se présentera. Et même quand l’intuition passe par le corps, vous sentez une gêne, un mal diffus ou une sensation de recul à peine perceptible… et pas une forte douleur comme le violent mal de ventre qu’on peut avoir avec le trac d’aller à un examen ! L’intuition est douce, bénéfique, elle vous parle de façon neutre, souvent sans émotion. C’est une certitude discrète et sereine ; elle peut être ferme, mais elle ne vous agresse pas.

Nos désirs et nos manques

Parfois, on a tellement envie que quelque chose se passe comme on le souhaite, qu’on peut avoir l’impression que notre intuition nous envoie des signaux positifs. Grands désirs, coups de cœur, mais aussi manques divers… Toutes ces causes peuvent générer en nous une sorte de leurre, une soi-disant intuition, qui en réalité est une stratégie pour combler un besoin. Comme dans le cas des peurs, c’est la présence ou l’intensité de l’émotion qui peut nous aider à différencier l’un de l’autre, mais on peut aussi finement analyser sa pensée : est-ce que c’est ce que je souhaite ardemment ? Est-ce que je ressens très fort un manque qui serait comblé par cette solution ?

PAR EXEMPLE : Imaginons que vous manquez cruellement d’argent, ou que vous avez très envie d’une relation amoureuse avec une personne en particulier. Il est bien compréhensible que pour répondre à ces vibrants appels émotionnels, votre mental triche un peu, en vous envoyant des messages, apparemment intuitifs, qui vous poussent à aller vers le premier job qui se présente ou à vous jeter dans cette nouvelle idylle ! Il faudra faire le calme en vous, reconnaître avec lucidité et humilité vos désirs et vos manques, puis décrypter le message pour voir s’il vient bien de l’intuition… Une attitude d’autobienveillance et des méditations guidées sur les émotions peuvent être d’une grande aide pour démêler tout ça !

piege_intuition_5
piege_intuition_5

Nos jugements et préjugés

C’est souvent en suivant sa « première impression » que l’on tombe dans ce piège. Vous faites face à une situation nouvelle, ou vous voyez quelqu’un pour la première fois, et tout de suite vous sentez quelque chose de négatif. Il peut effectivement s’agir d’une intuition : votre part sage fait des recoupements en quelques secondes, et vous indique qu’elle perçoit des signes négatifs concernant cette situation / cette personne. C’est comme une conviction inexplicable ; vous ne vous sentez pas émotionnellement touché.e, simplement une sentiment de certitude nait en vous. Nous sommes bien dans l’intuition. Mais bien souvent se cachent derrière cela des préjugés (liés à l’apparence, à vos opinions, mais aussi à vos expériences vécues, etc.). Une infime ressemblance physique, imperceptible consciemment, avec une personne qui vous a nuit dans le passé peut très bien générer en vous un jugement hâtif… que vous prendrez pour une intuition ! Et cela fonctionne aussi en positif : cette « bonne première impression » est-elle authentiquement intuitive, ou nous permet-elle juste de faire l’économie d’une analyse, parce que la personne / la situation correspond à l’idée préconçue que nous avons du positif ?

EN PRATIQUE : Posons-nous sincèrement la question : mes « intuitions » ne sont-elles pas trop proches de mes jugements et préjugés, ne servent-elles pas uniquement à me conforter dans mes opinions ou – encore pire – à les justifier ? Pour un bon usage de l’intuition, nous avons vraiment besoin d’humilité, et d’une solide capacité de remise en question… La méditation est une merveilleuse pratique pour prendre du recul sur nous-même et sur nos pensées.

Nos projections

Il arrive qu’inconsciemment, on reconnaisse en l’autre quelque chose qu’on rejette et qu’on refuse de voir en soi-même ; un défaut, une attitude, un trait physique… Ou face à une situation, on reconnaît inconsciemment un événement non-guéri de notre vécu… On va alors « avoir l’intuition » qu’il faut fuir cette personne ou cette situation, alors qu’en réalité nous fuyons quelque chose qui nous appartient et qui n’est pas réglé ! Ainsi on localise le problème à l’extérieur de soi, pour plus de confort, et on se met en position de rejet, comme si cela allait tout solutionner. Cette maladroite et inconsciente tentative de guérison est ce qu’on appelle une projection. Elle peut aussi être positive : j’adore telle qualité chez moi, je la reconnais en l’autre, alors je sens que mon « intuition » me recommande cette personne. Mais il n’en est rien ! Positive ou négative, la projection n’est qu’une façon d’interagir avec nous-même, de négocier avec notre histoire, notre narcissisme ou nos propres traits de personnalité.

piege_intuition_7
EN PRATIQUE : Là encore, il faut rappeler que le bon usage de l’intuition demande une grande capacité de remise en question, mais aussi une introspection authentique et régulière, afin de ne pas utiliser (malgré nous !) le prétexte de l’intuition pour projeter nos problèmes et inconforts psychologiques sur l’extérieur. Le cheminement personnel – psychothérapie, spiritualité, etc. – est la voie royale vers plus de clarté psychique.

Avec le bon mode d’emploi, nous pouvons tous accéder aux richesses de l’intuition sans tomber dans les pièges de notre esprit.

 

Mais il est parfois difficile d’entendre cette petite voix pour profiter de ces précieux conseils.

Alors comment mettre toutes les chances de son coté, et comment développer son intuition au quotidien ?

Dans notre prochain article, vous découvrirez des techniques simples pour accéder à vos capacités intuitives et les développer, et vous comprendrez les conditions internes favorables à une bonne intuition.

article_piege_intuition_conclusion
Amulette d’intention INTUITION

61,00 

En stock

Grande bougie énergétique PROTECTION

37,00 

En stock

Amulette d’intention NETTOYAGE ÉNERGÉTIQUE

59,00 

Brume énergétique GUÉRISON

32,00 

En stock

Fleur de Vie gravée sur bois

18,00 

En stock

Brume énergétique ALIGNEMENT

31,00 

En stock

Articles liés

Article liés

0 commentaires

Laisser un commentaire

Vous avez aimé cet article ?

Vous avez aimé cet article ?

Inscrivez-vous à notre newsletter ! Et recevrez en plus un code de réduction de 10% :)

Félicitations pour votre inscription ! Voici votre code promo 7E5HBC2Y à utiliser une fois sur notre site.